Un exemple de réaction instantanée

Publié le par Anissa LEGER

Monsieur B. vient sur invitation de sa mère car il se trouve en grand stress du fait de son travail et de sa vie de famille. Il a fait une couvade (prise de poids excessive) pendant la grossesse de son épouse. Il sent que son corps est à la limite de la rupture.

Du fait de la corpulence de monsieur, je pratique un soin très appuyé. La zone de la colonne vertébrale est très sensible voire douloureuse. J'insiste lourdement. Je travaille d'autres zones propices à la décontraction et au rééquilibrage du corps.

Pendant le soin, monsieur B. me fait part de sensations ressenties le long de la colonne.

À la fin de la séance, nous faisons un petit bilan. Monsieur B. me dit : "j'ai ressenti des fourmillements tout le long de la colonne depuis le bassin jusqu'à la tête. Dans un deuxième temps, c'était comme des fontaines qui jaillissent de part et d'autre de la colonne et qui envoient des fourmillements dans les membres ; notamment les bras. J'ai maintenant la sensation que ça me tire la peau sur les bras et sur le visage. Je ressens comme une multitude de pompes qui s'activent. Je sens mon corps qui travaille."

Les mots de Monsieur B. traduisent exactement ce qui se passe dans le corps quand il est sollicité pour se rééquilibrer.

Publié dans Récits de soins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article